Le Samson de la révolution oubliée


Des tableaux très politiques

Des peintures que certains pourraient croire enfantine. Un amas d’objets divers et variés. Bienvenue chez David Adary dit Dédé. 53 ans et détérminé plus que jamais à changer la société israélienne.

Cela fait vingt ans que ce boucher de profession habite cette cabane améliorée située à deux encablures d’Ibn Gvirol. Une des artères les plus chics de Tel-Aviv. Adossé à un parking, l’abris de fortune de David Adary aiguise les appetits des promoteurs immobiliers. La ville blanche voit de nombreux propriétaires virer leurs locataires pour vendre le terrain sur lequel ils habitent. Et construire des tours des immeubles de plusieurs étages bien plus rentables…CQFD

« Mais qu’ils essayent avec moi… je suis capable de me fire sauter avec une tonne de produits explosifs ». Car notre homme est plutôt du genre remonté. Et ce depuis l’âge de vingt ans. Principalement contre le système et les politiciens israéliens qu’il estime tous plus ou moins corrompu. « C’est simple la moitié des maires du pays sont sous les verrous »

L’affaire Holyland en est le parfait exemple selon lui. Dans celle-ci, l’ex premier ministre et maire de Jérusalem Ehoud Omert a distribué des permis de construire pour un projet immobilier qui n’aurait jamais dû voir le jour. Pour quelles raisons ? « C’est simple quand on vous donne de l’argent pour être élu, il faut rendre en retour »

Il est vrai que les affaires ne manquent pas. Récemment c’est un ancien joueur de foot qui a vendu des appartements sans le moindre permis. De même, avec le maire de Bat-Yam. « Les politiques enfreignent les lois parce qu’ils ont des familles dans tous les domaines » 2001. David passe son temps à peindre. Et peint son chef d’oeuvre : Samson. Petit retour. Samson est un personnage biblique. Un géant juif qui a combattu les ennemis de l’époque. Dalida au service des Philistins avait réussi par la ruse à lui couper les cheveux où résidaient toute sa force.  Rendu aveugle, Samson demande à dieu de pouvoir se venger de ses ennemis Philistins. Ses cheveux repoussent et dans un dernier acte Samson pousse les colonnes du palais de ses ennemis. David le placera sous un tableau de la knesset. «Nous devons nous agir de manière pour mettre un terme à ce système»

Big brother

2011. Durant la révolution des tentes David se rend sur le boulevard Rotschild où a lieu l’essentiel des manifestations. « J’ai commencé à gueuler qu’il fallait créer une barrière autour de la knesset pour en faire une prison »  Trop radical son discours ne passe pas auprès des journalistes. Pour David « c’est parce qu’ils sont de mèche avec les politiques ». La solution ? Faire des avec des gens choisis par le peuple, pour le peuple. « Mon programme est résumé dans une lettre envoyée au journal Post, il faut mettre en place des conditions » Et la première sera que les candidats n’aient aucun casier. Ensuite on recruterait par tirage au sort, comme un loto en direct. Chaque citoyen choisira son candidat et en fonction de l’ordre de préférence celui-ci sera premier ministre, ministre et ainsi de suite. Comme sur Big  Brother… Après une période d’essai, tous les sujets seront débattus (Jérusalem, Judée Samarie, Golan…) et ce sera le peuple qui décidera de leur devenir par référendum. Une forme de démocratie participative en quelque sorte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :