La deportation ou la vie


Une bien mauvaise nouvelle. Il semblerait que le gouvernement Netanyahou poursuive son idee d’expulser 400 enfants d’immigres venus travailler en Israel. Et ce malgre l’appel de Sarah Netanyahou la femme du premier ministre qui a envoye hier une lettre a Elie Ishai le ministre de l’interieur lui demandant de faire ici une exception.  »En tant que mere de deux enfants et psychologue travaille dans le secteur public je te demande du fond du coeur au nom du pouvoir qui t’a ete confie de permettre a ces enfants de rester en Israel »  ecrit-elle dans son courrier. Le ministre de l’interieur du parti orthodoxe Shass campe ferme sur ses positions et maintient qu’il en va du devenir d’Israel en tant qu’Etat juif. On peut se demander en quoi 400 enfants d’origine africaine ou asiatique vont modifier en quoi que ce soit le devenir demographique du pays. Malheureux a dire mais nous sommes la en face d’un cas propre de racisme. Les arguments en faveur de l’expulsion sont connus. Dans tout pays democratique la loi s’impose. Les parents de ces enfants ont recu des permis de travail temporaires. D’accord sauf que dans le cas present les conditions sont bien difficiles a remplir. 1/ Les parents doivent etre rentres legalement en Israel. 2/Les parents doivent avoir vecu cinq annes en Israel. 3/ Les enfants doivent etre inscrits a l’ecole primaire. 4 /Ils doivent parler hebreux 5 /Etre nes en Israel ou etre arrives avant l’age de 13 ans. La meilleure des solutions y compris au niveau de l’image donne du pays serait de faire avec la situation et d’appliquer la loi concernant l’immigration illegale. Faire preuve de coeur n’a jamais fait de mal . Israel ne doit pas oublier son caractere juif. 5000 d’histoire parseme d’expulsion. Esperons qu’Israel retrouve la raison.

Publicités